Hästens au fil des siècles

Six générations de maîtres artisans ont façonné la société Hästens telle que nous la connaissons aujourd'hui : une entreprise familiale toujours menée par les vertus du sommeil et de l'humble fierté de son art. Chaque génération a joué son rôle dans le développement d'Hästens, surmontant les défis en chemin. Voici une histoire résumée d'Hästens, une histoire avant d'aller dormir, si vous voulez.

La première génération

Pehr Adolf Janson

Le Noël de 1839 fut terrible pour Pehr Adolf, 9 ans, et ses six frères et sœurs dans leur petite maison de famille en dehors d'Örebro.Enregistrer Leur père Johan Janson, venait d'annoncer aux enfants le décès de leur mère, épuisée par les difficiles conditions de l'époque. Pendant les années 1800, la pauvreté règne en Suède et un tiers de la population émigre aux États-Unis avec l'espoir d'une nouvelle vie. Le père de Pehr Adolf reste en Suède et, alors que les enfants grandissent, il explique la signification de l'expertise comme maître artisan et comme marchand :

“Je veux que vous soyez meilleur que moi. Pour apprendre et maîtriser une profession de votre choix qui vous permettra de donner aux gens quelque chose dont ils ont besoin. Et ce faisant, toujours être capable de veiller sur ceux que vous aimez."

Pehr Adolf devient un jeune homme avec de grandes ambitions, déterminé à devenir un maître sellier.Enregistrer La décision va non seulement changer sa propre vie, mais celle de ses enfants et des générations futures. À l'âge de 18 ans, Pehr Adolf est devenu un apprenti de fabricant de selles, fabriquant des selles et des harnais exceptionnels en cuir suédois.

Quatre ans plus tard, le 22 mars 1852, il reçut son certificat de Maître sellier par le Roi de Suède. En plus des selles et des harnais, les tâches du sellier incluent la fabrication de matelas en crin de queue de cheval de la meilleure qualité et de produits en cuir. Les artisans les plus compétents savaient comment fabriquer ces produits avec la plus grande précision, mais aussi avec une grande vitesse, dans un Esprit d'excellence passionné.

Avec une grande fierté, Pehr Adolf réalise ses rêves et ceux de son père. Il épouse bientôt l'amour de sa vie, Elisabeth Charlotta Carolina Almblad. Le couple s'installe bientôt dans la petite communauté de Hed en dehors de la ville de Köping (prononcé "Sherping") avec leurs trois enfants, Adolf Fredrik, Ida Elisabeth et Per Thure. Leurs deux fils suivent bientôt les pas de leur père et deviennent des selliers. Adolf Fredrik quitta par la suite la sellerie pour se consacrer à la politique, très en avance sur son temps, militant de façon active et passionnée pour l'égalité des genres.

La deuxième génération

Per Thure garantit que les traditions familiales perdurent jusqu'à la fin des années 1800 et en 1885, il reprend l'activité de sellerie.Enregistrer La famille avait alors beaucoup progressé en suivant le bon conseil de voir chaque génération devenir meilleure que la précédente et prendre soin de ceux qu'elle aime.
Élevé comme son père, il est aussi rapide à s'adapter aux évolutions de l'époque, choisissant sagement de se concentrer sur les matelas, les sièges et les coussins en crin lorsque la Première guerre mondiale voit l'arrivée des premières automobiles suédoises.

PER THURE JANSON

La troisième génération

David Stefanus Janson

Per Thure et son fils David Janson font progresser la tradition de maître sellier en augmentant la fabrication de selles et de harnais tout en développant l'entreprise familiale pour faire de plus en plus de lits. Avec l'essor de l'automobile, Janson prévoit les changements à venir dans les transports et en 1917, il décide de se concentrer entièrement sur les lits. Le jour du solstice d'été, le premier logo Hästens est dessiné par un cousin artiste de Janson, Paul Janson.

Un cheval est intégré dans le nom de l'entreprise en hommage à l'héritage de maître sellier. Depuis, il est devenu le symbole de l'identité d'Hästens. La même année survient une pénurie de matériaux d'importante qualité. Le crin de cheval véritable, qui avait toujours été le matériau de remplissage principal d'un lit, est difficile à trouver dans la qualité et les quantités nécessaires pour répondre à la demande des lits supérieurs fabriqués à la main. Afin d'obtenir la qualité souhaitée, le crin de cheval doit être soigneusement sélectionné, lavé, bouilli, filé, brûlé, et soigneusement nettoyé pour faire ressortir les bonnes propriétés de garnissage. Janson et son père résolvent les défis en lançant leurs propre fabrique pour le traitement du crin de cheval, garantissant ainsi que la qualité Hästens reste élevée.

David Janson rappelle : "Mon père était un artisan à l'ancienne, les mots qualité et artisanat étaient pratiquement sacrés pour lui. Cette attitude était ancrée dans mon esprit, et dans celui de tous ceux qui travaillaient pour l'entreprise. Nous ferons le type de produit qui gagnera votre respect. Ceci est la directive à laquelle nous avons toujours adhérée. "À cette époque, les conditions pour un maître sellier étaient loin d'être parfaites et le futur ne promettait aucune amélioration. Bien au contraire. Mais nous nous sommes demandés comment étendre le cadre étroit dans lequel nous travaillions, si nous devions le faire passer d'un artisanat à petite échelle à une industrie de taille modeste. À l'époque, il s'agissait de mon père, de certains artisans et moi. "Pour progresser, nous avons dû repousser les limites posées par l'artisanat pur, et nous tourner vers des méthodes plus industrielles. Ceci nous a conduit à compléter nos opérations avec une fabrique de crin de cheval. "Nous avions peut-être ce que nous décrivions comme cette "petite étincelle" en nous, alors que nous commencions notre fabrique de filage de crin de cheval. Notre expansion datait de 1917, j'avais 25 ans à l'époque. Naturellement, c'était une époque difficile pour démarrer une entreprise de ce type, avec la Guerre mondiale, le manque de matières premières et les difficultés immenses pour obtenir des machines adaptées. Les circonstances ne se sont pas améliorées quand mon père est tombé malade peu après. La situation semblait désespérée mais les gens de Västmanland, notre région de la Suède, sont connus pour être forts et têtus. C'était probablement l'orgueil qui nous a empêché d'abandonner !"

Trois ans après avoir décidé de nous concentrer exclusivement sur les lits, et avoir commencé sa propre fabrique de filage de crin de cheval, Hästens a acheté 20 tonnes de crin de cheval pour répondre aux demandes de la production. Les maîtres selliers étaient obsédés par la qualité dans la poursuite de la création des meilleurs produits possibles, l'Esprit d'excellence les conduisant à voir au-delà des conditions existantes et de la définition de leurs propres normes. Ils ont parcouru le monde pour trouver les meilleurs matériaux, y compris en Égypte où se trouve le crin de cheval d'une qualité exceptionnelle. À partir de ce moment, le crin de queue de cheval des splendides chevaux arabes a été transporté à Köping. Il a été lavé puis rincé dans la rivière fraîche et propre qui traverse l'usine.

Le village de Hed est bientôt devenu trop petit pour l'entreprise familiale en expansion et en 1924 Janson a envisagé de déplacer l'entreprise à Stockholm. Il y avait davantage de clients dans la capitale et les ventes Hästens étaient déjà élevées au grand magasin Nordiska Kompaniet dans le centre ville. Un site fut recherché à Sundbyberg, près de Stockholm, mais le début d'une histoire d'amour a bientôt modifié ces plans et déplaça Hästens vers la ville de Köping. C'était une habitante de Köping, Astrid, qui avait conquis le cœur de David Janson. L'année suivante, le premier enfant du couple, Solveig, est née. La ville a servi de siège pour Hästens depuis lors.

En 1926, l'entreprise a commencé à fabriquer des couettes et des oreillers en utilisant le meilleur duvet et les meilleures plumes disponibles pour compléter l'entreprise de fabrication de lits.

Dans les années 1930, la famille a détecté un changement significatif dans la culture du sommeil. Alors que de nombreuses personnes avaient auparavant utilisé un canapé pour dormir, beaucoup meublaient des chambres séparées et investissaient dans des lits. Le 13 janvier 1935, le logo Hästens a été choisi comme marque déposée en Suède. La marque déposée reste en vigueur aujourd'hui.

Ses locaux étant devenus trop petits au milieu des années 1940, Hästens a commencé à planifier son extension future. Janson voulait non seulement s'étendre, mais il voulait aussi créer une nouvelle Fabrique à Rêves. À la fin de la décennie, il est entré en contact avec Ralph Erskine ; à cette époque, c'était un architecte peu connu. Le style d'Erskine plaisait à Janson, qui l'a chargé de concevoir la nouvelle usine. Le résultat a été un bâtiment d'usine conventionnel qui ne ressemblait à aucun autre. Appelé à l'origine "Le Tivoli", le design unique, avec ses lignes élégantes et ses arches aérées ont obtenu un statut emblématique parmi les architectes de Suède.

Comme promesse de qualité et de durabilité, Janson a introduit une garantie 25 ans sur tous les lits. L'intention était de produire des lits qui étaient aussi (ou plus) confortables après 25 ans que la première nuit.

Lorsque Hästens a fêté son centenaire comme fabricant de lits en 1952, le Roi Gustave VI Adolf l'a nommé Fournisseur de la Couronne, visitant l'usine à Köping l'année suivante, marque de reconnaissance officielle des produits de qualité supérieure de l'entreprise. La même année, la Swedish America Line a acheté des lits Hästens pour son bateau de croisière M/S Gripsholm. La réputation de qualité exceptionnelle d'Hästens a commencé à se répandre.

La quatrième génération

La fille de David Janson, Solveig, a travaillé comme directrice financière pendant de nombreuses années, au milieu des années 1900, et en 1963 a assumé la direction opérationnelle aux côtés de son mari, Jack Ryde, avec le soutien de ses sœurs cadettes Ethel et Yvonne.Enregistrer L'entreprise s'est rapidement étendue dans plusieurs directions pour se charger de la fabrication de meubles, de sièges et de coussins de dossier.

Jack Ryde, un passionné d'art et de design, souhaitait concevoir un motif de qualité différent pour représenter la marque. En 1978, il a conçu le motif quadrillé "Blue Check" Hästens, le présentant dans une foire de meubles en Suède. Son design s'est immédiatement attiré les critiques de la presse suédoise. Le motif original à carreaux bleus et blancs était totalement différent de la mode du marron, vert et orange des années 1970 ; totalement différent de tout ce que nous avions vu sur un lit auparavant. L'histoire, cependant, a jugé que ce choix était judicieux. Jack Ryde a défié, et par la suite modifié, le statu quo, l'esthétique et la fonction traditionnelles des lits.

Solveig Ryde & Jack Ryde

La cinquième génération

Jan Ryde

En 1988, dix ans après l'introduction du "Blue Check", Jan Ryde prit le contrôle de l'entreprise.Enregistrer Tout comme son grand-père, le voyage de Jan Ryde chez Hästens est marqué par une histoire d'amour, quand il rencontre la fille la plus belle qu'il ait jamais connue : Anne-Lie de Köping. Ayant décidé de faire des études à l'Université technique de Linköping, où il enseigna aux étudiants en économie industrielle et fut un candidat pour le doctorat, il décida de quitter la vie universitaire et de revenir chez lui pour gérer les opérations d'Hästens et fonder une famille.

Aujourd'hui, l'un de leurs quatre jeunes fils est déjà entré dans l'entreprise familiale.Enregistrer Sous la direction de Ryde, l'entreprise a renforcé sa concentration sur son activité centrale et la demande globale pour les lits quadrillés et naturels a augmenté de façon spectaculaire.

En 1995, Le Roi Carl XIV Gustaf a nommé Hästens Fournisseur de la Couronne pour la deuxième fois.

La demande de lits Hästens a continué à augmenter et en 1998, agrandir l'usine a été décidé car Hästens se développait davantage. Et, 50 ans après avoir conçu la première Fabrique à Rêves au début de sa carrière, Ralph Erskine, désormais célèbre, est reparti concevoir les extensions du bâtiment de l'usine.

Jan apporte fièrement les traditions des maîtres dans le 21e siècle et aujourd'hui, la petite entreprise familiale a étendu ses marchés dans 37 pays en Europe, en Asie et en Amérique. Les lits sont toujours fabriqués à la main avec les mêmes matériaux naturels et le même Esprit d'excellence que lorsque Pehr Adolf a construit ses premiers lits, il y a plus de 160 ans.

Trouver un magasin

Trouvez un magasin Hästens, un corner ou un hôtel équipé de nos litsEnregistrer